Nous

Y'a pas, ça me démange d'écrire...

De t'écrire.
D'écrire notre nous dans mes mots,
non comme un pain quotidien, dont il faudrait rendre grâces,
plutôt comme une grâce quotidienne qui a trouvé sa place.
Un nous à date définie
- je peux te caresser le poignet ?
Un nous déjà bien engagé
dans nos ego blessés,
Un nous de chaque instant,
calme serein, reposé,
ou volcanique et épuisant.
Eh oui, nos corps luisants
de nos plaisirs cuisants,
offerts autant qu'acceptés,
naturels dans leur liberté.
Eh oui également,
cette vraie vie qui rôde
autour de notre sérénité,
ces affronts à notre tranquillité,
affronts affranchis
que nous franchissons, franchirons,
ensemble, du haut de nos oxymorons,
soulagés à chaque fois de gagner l'étape,
d'y parvenir, de réussir :
analyser, comprendre, agir.
Nous...
Deux.
Nous deux...
Autour de nous,
nos enfants ainsi que d'autres,
d'autres gens,
de ces autres qui se retirent
par bienséance ou malaise,
dès que nous montrons notre bien-être.
De la vraie vie,
De nos enfants chéris,
De nos amis,
De nos mains qui se lient
ou de nos corps qui se plient,
De nos souvenirs,
les meilleurs comme les pires,
Comment ai-je pu tenter
de mettre des mots, même pas osés,
sur ce toi qui réside en moi
comme une évidence dans un théorème,
une preuve dans un raisonnement,
une vérité sans questionnement...
J'espère, ma douce,
que dans la poésie de mes mots,
même sans rime ni canon,
tu as lu ce On que nous formons,
ligne après ligne,
instant après instant,
fragile construction de ce nous en pleine évolution,
chacun dans sa vraie vie et, pourtant,
à tout moment comme un signe.
 
 
J'aime t'avoir dans ma vie.
J'apprécie chaque instant que je passe avec toi.
Rien de changé, quoi... :-)
 

amour pensee

24/08/2009

Mentions légales et conditions d'exploitation

http://www.pollux-sautereau.com/ecrit/nous
Conditions d'utilisations définies à http://www.pollux-sautereau.com/mentions/legales
12/12/17